​International Congress

Arthurian week, IAS, 26-30 / 07 / 2021.

Welcome to Arthurian week online!

The following will be available online, live or recorded,

- the General Assembly,

- the plenary conferences,

- papers by Arthurian researchers, early career and experienced.

Please note: all times listed are GMT. Please adjust for your location accordingly.

The link is the same for the General Assembly, and for the plenary lectures by M. Meyer, A. P. Fuksas, C. Alvar, B. and A. Lupack. A special link is given for the plenary lecture by K. Busby.

General Assembly, Wednesday July 28 2021, 1:00 pm UTC

Link:

https://u-bordeaux-montaigne-fr.zoom.us/meeting/register/tZcpdu2pqzIsHdAEGu0r3KoHuMbsqa2OSGHf

Please register for the sessions you will be attending. After registering, you will receive a confirmation email with instructions on how to participate.

• Agenda

1. Approval of the minutes of the last General Assembly at Würzburg

(http://www.internationalarthuriansociety.com/news/view/minutes-of-the-general-assembly-of-the-xxvth-congress-of-the-international-/)

2. Report of the Board

3. Results of the elections of 19-25.VII.2021

  • 3.1. 2024 rather than 2023
  • 3.2. Venue for the next International Arthurian Congress
  • 3.3. 6 themes for the next International Arthurian Congress /
  • 3.4. Election of a new International Committee

4. Financial report (I. Arseneau)

5. The Arthurian Bibliography-Database (N. Busch)

6. JIAS (L. Tether, collab. S. Rayner)

7. The website and digital (B. Millar)

8. Other Points

***

Plenary Lectures

Each lecture will last approximately 40-45 minutes and will be followed by a 15-20 minute online exchange with the audience.

Monday July 26 2021, 1.00 pm UTC

  • Matthias Meyer (Wien) : « Paratexte und der mittelhochdeutsche Artusroman. Überlegungen zu einem problematischen Verhältnis ».

(Thème 4 du Congrès de Catane, Paratexts in Arthurian manuscripts)

Link :

https://u-bordeaux-montaigne-fr.zoom.us/meeting/register/tZcpdu2pqzIsHdAEGu0r3KoHuMbsqa2OSGHf

Please register for this session. After registering, you will receive a confirmation email with instructions on how to join the meeting.

• Chair: Cora Dietl (Giessen).

• Abstract

That the idea of paratext originated from the usages of an established book market in the age of printing and that narrower and broader definitions of paratext have since emerged is undisputed – practices that are ultimately continued in many respects in the field of e-publications. Equally undisputed is the adoption of the idea of paratext in the discussion of the book culture of the Middle Ages. Equally undisputed is the fact that research on the Middle High German Arthurian romance has been examining prologues and epilogues as well as headings, glosses, commentaries and illustrations for considerably longer than paratexts. Using selected examples (from Hartmann von Aue’s Iwein to the Rappoltsteiner Parzifal), paradigmatic Arthurian paratexts will be presented and the performance of the paratext concept discussed.

Tuesday July 27 2021, 1.00 pm UTC

  • Anatole Pierre Fuksas (Cassino) : « Emotion, Places and Interiority in Chrétien’s Romances ».

(Thème 5 du Congrès de Catane, Les lieux de l’émotion arthurienne)

Link:

https://u-bordeaux-montaigne-fr.zoom.us/meeting/register/tZcpdu2pqzIsHdAEGu0r3KoHuMbsqa2OSGHf

Please register for this session. After registering, you will receive a confirmation email with instructions on how to join the meeting.

• Chair : Gaetano Lalomia (Catania)

• Abstract

Human experience of places is based on emotional resonance: places make little sense to us if they don’t resonate with our feelings, and they are rather meaningful according to the intensity of the feelings we attach to them. Based on this general assumption, the lecture will essentially focus on the idea that Chrétien de Troyes describes places so as to make them resonate with the interiority of his characters, and in some cases the very idea of emotional resonance substantially informs the way places are shaped in consideration of the general meaning of the episode and/or the entire narrative.

Wednesday July 28 2021, 11.00 am UTC

  • Carlos Alvar (Genève) :« La Beste Glatissant, ou les métamorphoses d’un motif littéraire ».

Link :

https://u-bordeaux-montaigne-fr.zoom.us/meeting/register/tZcpdu2pqzIsHdAEGu0r3KoHuMbsqa2OSGHf

Please register for this session. After registering, you will receive a confirmation email with instructions on how to join the meeting.

• Chair : Brigitte Burrichter (Würzburg)

• Abstract

The Beste Glatissant (Questing Beast, Bestia Gratisanti, Bêsta Ladrador or Bestia Ladradora) is one of the most enduring monsters of the Matter
of Britain. It first appears in Gerbert de Montreuil’s Continuation de Perceval or in the Perlesvaus or Haut Livre du Graal (ant. 1212), which is an anonymous and atypical
continuation of Chrétien de Troyes’ Conte du Graal, which may have emerged from the Cistercian environment of Glastonbury Abbey, where the bodies of King Arthur and Guinevere were “found” buried in 1191; in any case, it predates 1195. The strange animal is still to be found in the Castilian Baladro del sabio Merlín of 1535. Throughout these two and a half centuries, the Questing Beast appears mainly in French, Italian, Portuguese and Castilian texts, but its nature and narrative function has been transformed over time and with ideological changes: these are the aspects that form the basis of Prof.Carlos Alvar’s analysis.

Thursday July 29 2021, 5.00 pm GMT

  • Keith Busby (Wisconsin): « From There to Here, from Then to Now: Half a Century of French Arthurian Studies ».

Link :

https://durhamuniversity.zoom.us/j/2067071191?pwd=c20xV2ZJUkVRSzMzcGlVS1pzSkJQdz0

• Chair : Leah Tether (Bristol)

• Abstract

In this talk, I will take snapshots of Arthurian scholarship in the 1970s and at the present day, to see how the landscape has changed over the period. My reflections will be gallocentric, but should provide points of comparison with Arthurian studies in other linguistic areas. My topics and texts for consideration will be selective. I will discuss
the progress made in reading and understanding: 1) Chrétien de Troyes’s first four romances; 2) The Conte du Graal and its Continuations; 3) The
post-Chrétien verse romances; 4) The Vulgate Cycle (Lancelot-Graal); 5) Later prose romances, including the transition to print.

Friday July 30 2021, 1.00 pm UTC

  • Barbara et Alan Lupack (Rochester) : « Galahad and Arthur as Models of Moral Chivalry ».

(Theme 6: Medievalism)

Link :

https://u-bordeaux-montaigne-fr.zoom.us/meeting/register/tZcpdu2pqzIsHdAEGu0r3KoHuMbsqa2OSGHf

Please register for this session. After registering, you will receive a confirmation email with instructions on how to join the meeting.

• Chair : Raluca Radulescu (Bangor)

• Abstract

With the incipient interest in the Middle Ages in the eighteenth and nineteenth centuries, a number of antiquarians sought to justify an interest in chivalry and medieval literature by positing a link between the classical and the medieval. Some even extended this notion to suggest that chivalry is a moral matter and thus that it exists in every age.
In nineteenth- and twentieth-century England and America, chivalry came to be looked on as a set of moral qualities available to people of all ages and all
classes, not just the wealthy or the noble. Many came to regard stories exemplifying this moral chivalry as ideal for instructing the young. Filtered through idealistic views of chivalry and Tennyson’s rendering of Arthur’s knights and ladies and their deeds, the Arthurian legends were frequently reinterpreted by artists, authors, and filmmakers as models of moral chivalry.

***

Arthuriana papers

    British Branch digital activities - Thurs 29th July 2021

1.45 pm GMT - Collaborative Funding Opportunities Workshop (led by Helen Fulton and Ad Putter)

2.30 pm GMT - Paper Panel 1 (chair: Megan Leitch, Cardiff University):

Martha Baldon (Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf), “Sensory Manipulation as Emotional Performance in Perlesvaus
and the Queste del Saint Graal

Corin Corley (Independent Scholar): “The Pseudo-Gauvain episode in the Roman de Laurin: echo or attempted rehabilitation?”

3.30 pm GMT- Break

3.45 pm GMT - Paper Panel 2 (chair: Natalie Goodison, Durham University):

Miha Zor (University of Ljubljana), “Some iconographical puzzles in three sister manuscripts of
the Estoire del saint Graal

Matt Clancy (Birkbeck University), “The Reformation of Arthurian Material Culture”

4.45 pm GMT - Break

If you would like to attend the British Branch activities, please email our Secretary, Natalie Goodison (n.m.goodison@durham.ac.uk), to register your interest. You’ll
be sent links and a finalised schedule in due course.

    Papers/Communications/Kommunikationen proposées par les jeunes chercheurs de la branche française

These recorded papers will be available from 26 to 31 July 2021.

1. Mariam Hazim-Terrasse : « Faire mourir Guenièvre ».

https://filesender.renater.fr/?s=download&token=667cd2ee-28e5-41f4-a18e-6ce4df52270e

Cette communication envisage d’étudier les enjeux et les modalités de la mort de Guenièvre dans les textes en langue d’oïl selon une double perspective littéraire et idéologique. Si cette mort est complètement ignorée des œuvres en vers, on se demandera pour quelles raisons – narratives, formelles, contextuelles – elle apparaît dans la prose. On se propose en outre d’examiner les différents récits du décès de Guenièvre : comment ce personnage meurt-il et pourquoi son décès est-il raconté dans des versions alternatives incompatibles entre elles ? L’enquête tentera de dégager d’éventuels enjeux idéologiques à ces morts d’une reine adultère. D’un point de vue narratif, on s’interrogera sur les conséquences que la mort de Guenièvre provoque sur le monde arthurien à une échelle non seulement intradiégétique mais aussi « transfictionnelle ». Si le décès du roi menace de clôture l’univers de fiction, peut-on en dire autant de celui de la reine ?

2. Lucie Blouin : « “Achever les aventures” ou comment ne jamais achever un roman arthurien : les suites d’Artus de Bretagne dans trois manuscrits du XVe siècle ».

https://filesender.renater.fr/?s=download&token=f316e918-30e7-4b8d-84a2-f9b03751799d

Dans l’introduction à son édition d’Artus de Bretagne, Chr. Ferlampin-Acher souligne le grand succès qu’a connu ce roman. Une suite contenue dans trois manuscrits du XVe
siècle témoigne de cet engouement. Le continuateur du XVe siècle, sans doute amoureux de la matière arthurienne, semble se proposer d’achever le roman d’Artus de Bretagne par une longue succession d’aventures merveilleuses qui, malheureusement, ne mèneront jamais le lecteur moderne à une fin. En effet, les dernières pages de deux des manuscrits sont déchirées et le copiste du troisième s’arrête au milieu d’un épisode et laisse la moitié de sa dernière page blanche. Mais cette absence de fin n’est pas seulement un problème matériel. Le texte insiste en effet sur l’inachèvement du récit en répétant à loisir qu’Artus veut « achever les aventures ». Seulement, à chaque tentative du héros, une fée, un nain ou un géant lui indique que ce n’est pas lui, Artus, qui y parviendra, mais un mystérieux « Chevalier au Sar ». C’est ainsi sous l’angle de l’impossible achèvement du roman que je me propose de présenter ce texte, que l’on pourrait considérer comme le dernier des romans arthuriens tardifs.

3. Manon Metzger : « Ridireda in Buird Cruind : la matière arthurienne irlandaise, entre adaptation et appropriation »

https://filesender.renater.fr/?s=download&token=6b068a0c-ea19-4cc9-919e-1b06ef3a312a

Au sein des études arthuriennes, les textes vernaculaires irlandais sont trop peu étudiés et même parfois inconnus. Peu de textes arthuriens semblent avoir atteint l’Ile d’Émeraude, mais les adaptations ou apports vernaculaires qui nous sont parvenus montrent une réelle habilité de leurs rédacteurs. Bien que les traces substantielles de textes arthuriens vernaculaires soient tardives (après le XIVe siècle), ces textes représentent deux tendances différentes d’adaptation d’un même matériau littéraire européen, l’une étant une traduction assez proche des sources, l’autre une réécriture complète à partir du même matériau, s’inscrivant ainsi dans une volonté d’appropriation culturelle et linguistique.

Cette présentation vise à mettre en valeur la littérature arthurienne irlandaise en présentant les textes qui la composent et les hypothèses en faveur d’une
arrivée au XIIe siècle des textes arthuriens français, suivant l’invasion anglo-normande de 1169.

4. Frédéric Oriel, « L’utilisation du mot “novel” dans le Tristan en prose »

https://filesender.renater.fr/?s=download&token=e4c09374-04c0-48e4-a67c-13cac9a00067

Déjà présent dans les romans médiévaux du XIIe s., comme ceux de Chrétien de Troyes, et ayant conduit à différentes études et quelques débats critiques, le mot novel possède une palette sémantique très large. Sorte de relais narratif qui établit une jonction entre le passé et l’avenir ; aventure et événement qui viennent de se produire (commença a regnier li roi Artus novelement…) ou événement qui au contraire va se produire (un tournoiement ki doit estre ore tout novelement...) ; simple rumeur, parfois fausse, ou information inédite et certaine (quant il ot ceste novele…) ; nouvelle fonction acquise ou caractère jeune de celui qui l’acquiert (novel chevalier) ; le mot et ses dérivés se trouvent utilisés dans le Tristan en prose avec ces différents sens qui participent tous d’une relance du récit et de sa structure. L’étude de ce terme dans le Tristan en prose se double d’une signification particulière lorsque le roman introduit des nouveaux chevaliers, c’est-à-dire des chevaliers jeunes et parfois inédits dans l’univers arthurien
: ils ne sont alors pas seulement de nouveaux chevaliers, mais deviennent les témoins d’une stratégie textuelle d’ouverture et de prolongation de l’écriture
qui visent à contrebalancer (ou peut-être « renoveler ») la clôture de l’univers établie dans le Lancelot-Graal.

5. Federica Butto, « L’édition critique du Tristan en prose du manuscrit fr. 756 de la BnF »

https://filesender.renater.fr/?s=download&token=5e7c94ee-b3ed-47c5-baca-ab747fcd8031

L’objectif est de présenter mon projet de thèse en structurant la communication en trois parties. La première sera dédiée à l’explication des raisons qui m’ont amenée à éditer ce manuscrit : avoir une édition complète et homogène du roman (le fr. 756 est le codex jumeau du fr. 757 déjà édité par Philippe Menard), éditer un manuscrit considéré comme un
témoin important car, pour la plupart des spécialistes, il conserve l’une des versions les plus anciennes du texte, etc. La deuxième partie sera consacrée à la présentation du projet éditorial : méthode philologique, collatio et choix des manuscrits de contrôle, étude sur les miniatures, analyse linguistique, index nomina, origine italienne, hypothèses sur le parcours de Naples à Paris, le client et le destinataire. Enfin la dernière partie présentera l’avancement et le bilan actuel du travail (ce qui a été réalisé et ce qui reste encore à faire).

6. Tamara Alvarado, « Texte et image dans la représentation de Merlin. Le cas du MS BnF fr. 9123 »

https://filesender.renater.fr/?s=download&token=78b6d044-003e-40ba-a371-d90bb7e476dd

La présente communication propose la description et analyse de la représentation du personnage de Merlin dans la tradition manuscrite du Merlin en prose et la Suite Vulgate dans la période qui va du XIIIe au XVe siècle. Il s’agit d’exposer les résultats principaux de la recherche menée sous la direction de Mme M. Szkilnik au sujet de la relation entre texte et image dans la production littéraire médiévale. En particulier, je propose de montrer comment s’est construit une tradition iconographique dès les premières représentations visuelles de Merlin, une tradition qui a été sinon fixe, au moins stable. Cette recherche, centrée sur la description systématique des miniatures de 21 manuscrits, a permis de tirer quelques conclusions importantes sur le travail des enlumineurs lorsqu’ils se sont trouvés à la limite de l’invention pour donner les traits visuels de Merlin, personnage à l’image mouvante et jamais fixée. Quelques cas paradigmatiques comme celui du MS BnF fr. 9123 seront considérés en profondeur pour mettre l’accent sur le dialogue entre tradition et créativité, texte et image à la période médiévale.

7. Caroline Le Roux, « Des poèmes gallois à la série ‘Kaamelott’ : Perceval, incarnation de l’exception »

https://filesender.renater.fr/?s=download&token=7d619a53-50e7-44ad-adb7-d73c79f65f6c

Apparu pour la première fois dans les contes gallois, le chevalier Perceval est indissociable de l’aventure qu’il a vécue ; il est le seul à pouvoir contempler la funeste procession qui sera plus tard reliée au Graal. Son personnage littéraire est défini par cette destinée. En effet, il incarne en tout point le chevalier parfait, seul être digne de recevoir la lumière sacrée. Il est donc étonnant de retrouver dans la série française Kaamelott l’image d’un Perceval ignorant, souvent qualifié d’idiot, et inadapté à la Table Ronde. Dans les deux cas, le chevalier se distingue de ses pairs, mais cette distinction va d’un extrême à l’autre : il est, dans la littérature médiévale, l’être élu, alors qu’il représente sur le petit écran un être exclu et raillé par les autres chevaliers.

A priori, ces deux interprétations sont radicalement différentes et pourtant elles forment un seul et même concept. Perceval incarne la notion d’exception dans son sens le plus complet. Ainsi, il ne peut s’intégrer à la société car il est destiné à s’en défaire pour trouver le Graal, et il n’est l’élu du Graal que parce qu’il arrive à s’extraire du carcan de cette même société. Notre étude s’intéresse donc à cette notion à double-tranchant qu’est l’exceptionnel, et comment Astier, créateur de la série, adapte le personnage de Perceval et le transforme en personnage marginal, autant élu que maudit par sa destinée sacrée.

    Papers/Communications/Kommunikationen de la branche helvétique

These recorded papers will be available from 19 July to 15 August 2021.

Laura Endress(Université Libre de Bruxelles) : « Fromalpha to beta in the Suite Vulgate du Merlin: new insights on a complex textual tradition ».

https://tube.switch.ch/channels/NhYZyBjjGP

Barbara Müller (Universität Zürich) : « Les prophéties politiques dans les Prophecies de Merlin à travers le temps et l’espace ».

https://tube.switch.ch/channels/NhYZyBjjGP

Claudia Tassone (Universität Zürich) : « L’énamourement très ordinaire d’un couple extraordinaire. L’exemple de Floriant et Florete ».

https://tube.switch.ch/channels/NhYZyBjjGP

Richard Trachsler (Universität Zürich) : « Alexandre Micha lecteur de la Suite-Vulgate du Merlin. La bonne personne au mauvais moment ».

https://tube.switch.ch/channels/NhYZyBjjGP

Marco Veneziale (Fonds National Suisse / Universität Zürich) : « Qualche osservazione lessicale sulla Continuazione del Roman de Guiron ».

https://tube.switch.ch/channels/NhYZyBjjGP

Stephanie Wittwer (Universität Zürich) : « Le Bon Chevalier de Norgalles ou le premierjalon pour l’étude de la tradition textuelle des armoriaux arthuriens ».

https://tube.switch.ch/channels/NhYZyBjjGP

News